Enseignements

Histoire du Japon moderne et contemporain : permanences et ruptures

Histoire du Japon moderne et contemporain : permanences et ruptures

1er et 3e jeudis du mois de 11 h à 13 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 3 novembre 2016 au 15 juin 2017

Ce séminaire a pour objectif de présenter des recherches novatrices et des travaux récents en sciences humaines et sociales sur le Japon moderne et contemporain. Les conférences seront données par des membres du Centre de recherches sur le Japon et par des intervenants extérieurs. Les thèmes abordés iront de l’histoire à la sociologie en passant par l’économie, l’anthropologie, l’éducation, ou encore l’insertion du Japon dans diverses dimensions internationales. Le séminaire s’adresse à tous les étudiants de niveau master ou doctorat qui souhaitent approfondir leurs connaissances de la civilisation du Japon, et aux auditeurs libres, après accord des responsables. Les conférences se tiendront en français, en japonais avec traduction française, ou en anglais.

 

3 novembre :   Fabian SCHÄFER  (Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg) : « Much Ado About 'Nothing': The Kyōto-School as 'Media Philosophy' » 

17 novembre : Annick HORIUCHI (Université Paris Diderot) : « Les interprètes de Nagasaki au XVIIIe siècle : statut et identité »    

1 décembre :   Kiri PARAMORE (Université de Leiden) : « Using and Abusing the Sinosphere: Diplomacy, Statecraft and Individual in Early Modern East Asia.»

15 décembre : 12ème colloque de la SFEJ organisé à l’Université Jean Moulin - Lyon 3 

19 janvier :      Robert TUCK (Université de Montana) « Idly Scribbling Rhymers: Poetry and Community in Nineteenth Century Japan »

2 février :       Yuliya OSADCHA FERREIRA (Université de Kiev) : « Literary process in Modern Japan: Tendencies, Keynotes and Accomplishments »

16 février :     Yola GLOAGUEN (Collège de France) : « Construire une maison moderne dans le Japon des années 1920 et 1930: divergence et harmonisation des savoirs faire et des techniques dans le processus de création architecturale »

2 mars :         Cléa PATIN  (Université Jean Moulin -Lyon 3) : « La fabrique de l'art dans le Japon moderne et contemporain »

16 mars :       Nathan HOPSON (Université de Nagoya) : « People and Nations are Built on Food: School Meals as National Defense in Prewar Japan  »

20 avril :        Federico MARCON (Université de Princeton) : « The Happy, Risky Life of Moneychangers in Early Modern Japan »

4 mai :           Mathieu CAPEL (Université de Grenoble Alpes) : « Un « abyssal défaut de profondeur » : Yoshida Kijû et le Japon de la haute croissance »

18 mai :         NAKAJIMA Takahiro (Université de Tôkyô) : « Confucianism in Modern Japan »


 

EHESS
CNRS
UMR 8173 Chine Corée Japon

flux rss  Actualités

Confucianism in Modern Japan

Conference - Jeudi 18 mai 2017 - 11:00Conférence de Takahiro NAKAJIMA, Professeur à l’Université de Tôkyô, professeur invité à l'EHESS en mai 2017, dans le cadre du séminaire collectif du Centre de recherches sur le Japon.In the process of modernization in Japan, Confucianism played an important role to educate modern intellectuals. Mishima Chūshū was a founder of Nishōgakusha, in which Confucianism mainly based upon modern Yōmeigaku as well as modern law influenced by French law were taught. It was not an institute of traditional Confucian education, but a modern institute for modern scholarship. Natsume Sōseki who was one of the alumni of Nishōgakusha and became the first national novelist in modern Japan was deeply influenced by Mishima and his teaching of Confucianism. Nakae Chōmin who was a representative Yōmeigaku scholar and a translator of Jean-Jacques Rousseau was also impacted by Mishima. By focusing on the influence to students such as Sōseki and Chōmin, I would like to figure out the overlook of Confucian Education at Nishōgakusha and put it in a wider context of Meiji Education. Then I turn to think of philosophy of Mishima himself, especially focusing on his “doctrine of the unification of moral righteousness and profit” 義利合一論, which supported Japanese capitalism from the ideological point of view in tandem with Shibusawa Eiichi. As a conclusion, I would like to sketch one aspect of Confucian education in Modern Japan not as a simple reactionary conservatism, but as a modern device of Japanese modernity.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRJ-EHESS 

54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 09

105 boulevard Raspail 75006 Paris 
Tél. : +33 (0)1 53 10 54 07