Membres | Post-doctorants

Lucien Clercq

Post-doctorant
Institution(s) de rattachement : Université de Hokkaidō

Coordonnées professionnelles

lucienclercq[at]imc.hokudai.ac.jp

Page personnelle

C.V.

Doctorat d’Université en anthropologie sociale et ethnologie (EHESS).

Lecteur de français / Maître de conférences invité (Tokunin jun kyôju) à l’Université de Hokkaidô, Institut d’Études des Médias et de la Communication, depuis 2014.

Chargé de cours (langue et littérature françaises) à l'université de commerce d'Otaru, Hokkaidô (2008-2014) et à l'université de Hokkaidô (2014-2015).

Ancien boursier du Monbukagaku-shô à l'université de Hokkaidô (2005-2007) et de la Fondation Rotary Yoneyama Japon, section de Hokkaidô (2008-2010).

Thèse:

« Transformations socioculturelles des Aïnous du Japon : rapports de pouvoir, violence et résistance aborigène à Hokkaidô » (sous le direction d'Augustin Berque), soutenue le 2 mai 2017 (Jury composé de Philippe Descola, Jean-François Sabouret, Philippe Pelletier et Bernard Thomann). Résumé

 

Thèmes de recherche

- Renouveau socioculturel aïnou: stratégies de résistance, accommodements et revendications des droits autochtones au Japon (de 1900 à nos jours).

- Dynamiques identitaires de la communauté aïnoue contemporaine dans son interaction avec le pouvoir politique japonais depuis 1945 et sa participation aux forums internationaux en tant que peuple autochtone du Japon.

- Anthropologie de la violence en contexte colonial et postcolonial.

- Anthropologie comparative des petits peuples du nord et interactions entre humains et esprits.

- Anthropologie visuelle, ethnotourisme et arts autochtones.

 

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture
 

2017

Avril « Prolégomènes à un essai de reconstruction historique de l’identité socioculturelle aïnoue contemporaine (1e partie) », Media and Communication Studies, n°70, Research Faculty of Media and Communication, Hokkaido University, ISSN 1882-5303, p. 1-35.

2016

Avril « Épidémies, herméneutiques socioculturelles et vaccinations jennériennes des Aïnous sous le règne des Tokugawa (1603-1867) », Media and Communication Studies, n°69, Research Faculty of Media and Communication, Hokkaido University, ISSN 1882-5303, p. 33-70.

2015

Janvier « Les Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss ou le voyage philosophique moderne », Language Studies n°23, Center for Language Studies, Otaru University of Commerce, ISSN 0919-3006, p. 57-69.

2014

Décembre « Constructions et figures de l’altérité dans le Japon moderne (1868-1912) – Débats sur les origines des Aïnous et des Wajin à travers l’émergence du savoir anthropologique japonais », The Review of Liberal Arts n°128, Otaru University of Commerce, ISSN 0482-458X, p. 151-188.

Novembre « La guerre de Shakushain à Ezo (1669) et quelques comparaisons entre les différentes formes de la violence collective dans les sociétés primitives », Septentrional n°3, Société japonaise de la culture et des lettres françaises, Hokkaidô, p. 61-83.

Janvier « Dieu d’eau : entretiens entre Ogotemmêli et Marcel Griaule », Language Studies n°22, Center for Language Studies, Otaru University of Commerce, ISSN 0919-3006, p. 19-30.

2013

Décembre « Expressions culturelles et identitaires des Aïnous de Hokkaidô à travers l’aire sociale et politique de l’ethnotourisme », Research Journal of Graduate Students of Letters, vol. 13, Hokkaido University Graduate School of Letters, ISSN 1347-0132, p. 385-416.

Février « L’Afrique fantôme de Michel Leiris : de la découverte du continent noir à l’ethnographie », Language Studies n°21, Center for Language Studies, Otaru University of Commerce, ISSN 0919-3006, p. 35-47.

2012

Décembre « De la guerre tribale au crime contre l’humanité : regards anthropologiques sur l’institution de la violence extrême », Research Journal of Graduate Students of Letters, vol. 12, Hokkaido University Graduate School of Letters, ISSN 1347-0132, p. 339-373.

Mars « L’ethnie aïnoue vue par les Japonais à travers une étude de la peinture ainu-e et quelques-uns des grands maîtres de ce genre (1720-1876) », Septentrional n°2, Société japonaise de la culture et des lettres françaises, Hokkaidô, p. 35-56.

Janvier « Les lances du crépuscule. Relations Jivaros. Haute-Amazonie : introduction à la pensée de Philippe Descola », Language Studies n°20, Center for Language Studies, Otaru University of Commerce, ISSN 0919-3006, p. 29-40.

2010

Décembre « Dies Irae : des constructions de l’intolérable et du contrôle de la violence chez les peuples indigènes », Research Journal of Graduate Students of Letters, vol. 10, Hokkaido University Graduate School of Letters, ISSN 1347-0132, p. 203-218.

Janvier « Ikari no hi – Jinruigaku to yurushienu mono » (怒りの日―人類学と許しえぬもの, Jours de colère – Réflexions anthropologiques sur la notion d’intolérable) dans Sô – Eizô to hyôgen n°3 (層・映像と表現, Strates – Images & Représentations), 北海道大学大学院文学研究科 映像・表現文化論講座, ISBN 978-4-8433-3338-9, p. 4-18.

 

Communications

2013

« La guerre de Shakushain à Ezo (1669) et quelques comparaisons entre les différentes formes de la violence collective dans les sociétés primitives », Société japonaise de la culture et des lettres françaises, annexe de l’Université d’Otaru, Sapporo.

« Épidémies, immunisations varioliques et symboliques de la maladie chez les Aïnous de Hokkaidô (1857) », Société japonaise de la culture et des lettres françaises, annexe de l’Université d’Otaru, Sapporo.

2012

« De l’Origine du monde à la Grande Beune, commentaires sur les vies de Pierre Michon », présentation en deux parties à l’attention des doctorants en Lettres françaises de l’Université de Hokkaidô, Sapporo.

2011

« La fin des voyages où les Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss », Centre Culturel Asahi, Sapporo.

2010

« Marcel Griaule et le Dieu d’eau – Entretiens avec Ogotemmêli », Centre Culturel Asahi, Sapporo.

2009 « Shominkaiminzoku ni okeru bôryoku seigyo wo meguru kôsatsu » (諸未開民族における暴力の制御を巡る考察, Réflexions sur le contrôle de la violence chez certaines minorités aborigènes), Rotary Japan, Sapporo Plaza Hotel, Sapporo.

2008

« Des constructions de l’intolérable et du contrôle de la violence chez les peuples premiers », Société japonaise de la culture et des lettres françaises, annexe de l’Université d’Otaru, Sapporo.

« De la violence intolérable et de son contrôle chez les peuples indigènes », présentation dans le cadre du séminaire « Plateaux » de la Faculté des Lettres de l’Université de Hokkaidô, en collaboration avec Sakurai Norio pour la traduction.

2007

« Ningen shikaku – La déchéance d’un homme », lecture de textes choisis pour clôturer l’exposition « La jeunesse de Dazai Osamu », Musée de la Littérature de Hokkaidô, Sapporo.

« Michel Leiris : Afrique fantôme et fantômes de l’Afrique, la Mission Dakar-Djibouti (1931-1933) », Centre Culturel Asahi, Sapporo.

« Phillipe Descola et les indiens jivaros », présentation en deux parties à l’attention des élèves de niveau avancé à l’Alliance Française de Sapporo.

2006

« Abashiri no Uilta minzoku : Nihon ni bômei shita shôsûminzoku no dorama » (網走のウイルタ民族:日本に亡命した少数民族のドラマ, Les Uilta d’Abashiri : drame d’une minorité ethnique de Sakhaline exilée au Japon), International Student Center, Université de Hokkaidô.

2005

« Byôzan Hirasawa arui wa shinpi no minzokugaku shigakuzô » (平澤屏山あるいは神秘の民族誌学像, Byôzan Hirasawa ou la vision d’une ethnographie mystique), International Student Center, Université de Hokkaidô.

EHESS
CNRS
UMR 8173 Chine Corée Japon

flux rss  Actualités

Le saké contrefait à l’époque d’Edo

Conférence - Lundi 12 juin 2017 - 16:00Conférence de Reiji IWABUCHI, Professeur à l’Université féminine du Gakushûin, professeur rattaché au Centre de recherches sur le Japon en 2017. Conférence en japonais sans traduction.江戸の「贋酒」商品のブランド化と偽物の出現は、世界共通の超時代的な現象であるが、時代や地域を限定することで、偽商品を通して当該社会の一端を描き出すことが可能ではなかろうか。とくに、商標権確立以前の前近代にあっては、公権力の保護はなかったため、民間社会の中で対策が講じられたと考えられる。日本の江戸時代における偽商品については、すでに出版物の重板をめぐる仲間の統制や、薬の商標の模倣・盗用に対する「商標・商号権」保護の獲得過程が明らかにされている。本講演では、商標と生産者や内容が異なる「贋酒」をとりあげ、生産地と消費地の双方の状況をみながら、その生産と流通の実態を検討する。さらに、近代化の中で明治17(1884)年に制定・施行された商標登録制度(商標条例)との相克についてもふれてみたい。L’apparition des marques et de contrefaçons est un phénomène universel qui dépasse les frontières et les époques. Mais en se limitant à une aire géographique et à une époque particulière, ne pourrait-on pas apporter un éclairage sur une société donnée à travers ses contrefaçons ? Tout particulièrement, à une époque où le droit des marques n’existait pas, l’absence de protection de la part des pouvoirs publics a pu conduire les acteurs de l’économie à adopter des mesures d’auto-régulation.En ce qui concerne les articles contrefaits dans le Japon de l’époque d’Edo, l’auto-régulation des droits de réimpression d’ouvrages au sein des corporations de libraires est bien attestée, ainsi que des processus visant à la protection des marques ou des dénominations d’articles face à des manoeuvres d’usurpation ou d’imitation de marques de médicaments. On s’intéressera dans cette conférence à des cas de « saké contrefait » où un décalage est attesté entre la marque, le producteur d’une part, et le contenu d’autre part. En examinant les terrains de la production et de la consommation, on réfléchira sur la situation réelle de la production et de la distribution. On évoquera également la manière dont s’est déroulée la transition vers la modernité de Meiji, avec l’instauration et l’application du système d’enregistrement des marques en 1884.  (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRJ-EHESS 

54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 09

105 boulevard Raspail 75006 Paris 
Tél. : +33 (0)1 53 10 54 07