Publications | 2014

Poétique de la terre, histoire naturelle et histoire humaine

Poétique de la terre, histoire naturelle et histoire humaine

Augustin Berque
Paris,  Belin, Prix : 25 €

Renaturer la culture, reculturer la nature, par l’histoire : tel est le propos de ce livre. Il commence, en première partie, par la question du sujet, en montrant que l’exaltation du sujet individuel moderne a entraîné une décosmisation qui à terme est mortelle, car aucun être ne peut vivre sans un monde commun (kosmos). Nous devons donc recosmiser notre existence. La seconde partie montre que l’arrêt sur objet propre à la modernité aboutit à dépouiller les choses de leur sens, faisant notamment du langage une aporie. Nous avons à remettre les mots et les choses dans le fil de leur histoire commune (leur croître-ensemble : concrescence), c’est-à-dire à les reconcrétiser. La troisième partie montre enfin que réembrayer la nature et la culture passe nécessairement par la question du rapport entre histoire et subjectivité, ce à tous les degrés de l’être, allant, par l’évolution, de la vie la plus primitive jusqu’à la conscience la plus humaine. Recosmiser, reconcrétiser, réembrayer : devant ces trois urgences, la pensée occidentale est aujourd’hui plombée par ce qui hier a fait sa force : la structure mère sujet-verbe-complément, qui à partir de la langue a orienté notre logique (avec le modèle sujet-prédicat), notre métaphysique (avec l’identité de l’être) et de là notre science (avec l’en-soi de l’objet), toutes fondées sur le double principe d’identité et de tiers exclu, c’est-à-dire sur la forclusion du symbolique. Des exemples tels que la langue japonaise, dont la structure mère était d’un autre genre, ou que le tétralemme développé par les penseurs indiens, qui inclut systématiquement le tiers, nous montrent la voie : dépasser les apories de la modernité ne se fera pas sans l’appoint, logique et ontologique à la fois, des grandes civilisations de l’Asie. On ambitionne ainsi de faire mentir le fameux adage de Kipling, Oh, East is East, and West is West, and never the twain shall meet. 


ISBN : 978-2701190068
EHESS
CNRS
UMR 8173 Chine Corée Japon

flux rss  Actualités

Endô Shûsaku reads Frantz Fanon: Deimperialization Meets Decolonization

Conférence - Jeudi 17 mai 2018 - 11:00Conférence de Christopher L. HILL, Professeur à l'Université de Michigan, dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon, le 17 mai 2018.AbstractThe Jap (...)

Lire la suite

Globe-Trotting and Nation-Building: A Sino-Japanese War Correspondent’s View, 1894-95

Conférence - Jeudi 03 mai 2018 - 12:00Catherine L. Phipps, Professeur à l’Université de Memphis, professeur invitée à l’EHESS au mois de mai 2018, donnera une conférence dans le cadre du séminaire (...)

Lire la suite

La discrimination à l’encontre des burakumin dans le Japon contemporain

Conférence - Jeudi 05 avril 2018 - 11:00Conférence de Caroline Taïeb (EHESS) dans le cadre du séminaire collectif du Centre de recherches sur le Japon, le 5 avril 2018.Depuis les années 1980, aucu (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRJ-EHESS
54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 51

Bibliothèque
105 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 10 54 07