Actualités

Japan’s Imperial Underworlds: Intimate Encounters at the Borders of Empire

Conférence - Lundi 18 mars 2019 - 11:00Conférence exceptionnelle de David R. Ambaras (North Carolina State University) le 18 mars 2019.David R. Ambaras est l’auteur de l’ouvrage du même titre : « Japan’s Imperial Underworlds Intimate Encounters at the Borders of Empire » (Cambridge University Press, 2018).In this presentation, I examine the histories of people who moved, the relationships they created, and the anxieties they provoked, in the spatial and social borderlands between Japan and China from the 1860s to the 1940s. Japan’s imbrication in new geopolitical structures and spatial flows engendered forms of intimacy that were seen as problematic, or even horrific, because they transgressed notions of territory marked by stable, defensible borders and notions of place marked by distinct identities and social roles. Yet rather than see those borders and roles as already established and thus violated, I use cases of transgressive intimacy to highlight the ways in which territoriality and spatial imaginaries were being articulated in the imperial era. Excavating long-forgotten histories of child trafficking, marriage migration, and piracy, I argue that mobile subjects in marginal locations not only destabilized official projects for the regulation of territory and the policing of underworlds, but also stimulated fantasies that opened new spaces for the elaboration of imperial power in its material and discursive forms. Scaling from the global to the local and corporeal, I emphasize that for the people who lived it, the Japanese nation-empire was one of several overlapping spatial formations that emerged from modern Japan’s relations with a region in which the historically central Chinese presence continued to loom large.

Lire la suite

Rencontres doctorales franco-japonaises en sociologie

Journée(s) d'étude - Lundi 18 mars 2019 - 09:30Journée d'étude organisée par le Centre de recherches sur le Japon (CCJ-EHESS) en collaboration avec l'Université de Tôkyô - Interfaculty Initiative in Information Studies, le 18 mars 2019. La rencontre a pour objectif de structurer un moment d’échange et de partage entre jeunes chercheurs du même ancrage disciplinaire en sociologie tout en cultivant les différences de leurs terrains. Participants :Kei CHEN (Université de Tôkyô-Interfaculty Initiative in Information Studies)Baptiste LEGROS (EHESS-LIER)Théo LESCHEVIN (EHESS-LIER)Maaya MAKINO (Université de Tôkyô-Interfaculty Initiative in Information Studies)Hélène MALMANCHE (EHESS-CESPRA)Yuki NAGAE (Université de Tôkyô-Interfaculty Initiative in Information Studies)Pierre ROBICQUET (EHESS-Cermes3)Laure SÈVE (EHESS) Organisation :Kaori HAYASHI (Université de Tokyo–Interfaculty Initiative in Information Studies)Aleksandra KOBILJSKI (CRJ-CCJ)César CASTELLVI (CMH-CRJ) Les présentations et discussions auront lieu en anglaisOuvert au public sur inscription : crj@ehess.fr

Lire la suite

Teach 3.11: Particularities of Exposure and its Study in Asia after March 11, 2011

Rencontres scientifiques - Jeudi 14 mars 2019 - 12:00Lunch Seminar organisé par le Centre de recherches sur le Japon (CCJ-EHESS), en collaboration avec le Centre Alexandre Koyré (EHESS-CNRS-MHN), le 14 mars 2019. Intervenants :Lisa Onaga (Institut Max-Planck d’histoire des sciences)Sara Angeli Aguiton (CNRS/EHESS)Olivier Borraz (CNRS/Sciences Po)Christine Fassert (IRSN)Reiko Hasegawa (Sciences Po)Sophie Houdart (CNRS/Nanterre) Sezin Topçu (CNRS/EHESS)Inscription obligatoire : crj@ehess.fr

Lire la suite

Le genre au travail dans le Japon contemporain

Journée(s) d'étude - Vendredi 5 avril 2019 - 09:30La Journée d’étude est organisée par le Centre de recherches sur le Japon, en collaboration avec le groupe Populations Japonaises (CEJ-INALCO), le 5 avril 2019.Avec : César Castellvi (EHESS -CRJ/CCJ), Clément Dardenne (Université Sophia), Eric Seizelet (Université Paris Diderot), Anne Gonon (Université Dôshisha), Arnaud Grivaud (Inalco-CRJ/CCJ), Sophie Pochic (CNRS/EHESSCMH), Julien Martine (Université Paris Diderot), Naoko Tokumitsu (Université Paris Diderot)Organisation : César Castellvi (EHESS-CRJ/CCJ) et Arnaud Grivaud (Inalco-CRJ/CCJ)

Lire la suite

De l’employabilité de l’individu à l’accessibilité de l’emploi

Conférence - Jeudi 14 mars 2019 - 11:00Conférence de Anne-Lise MITHOUT  (Université Paris-Diderot, CRCAO) dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Société et culture du Japon contemporain », le 14 mars 2019. Cette intervention présente une recherche en cours sur l’emploi des personnes handicapées dans le Japon contemporain. Si des mesures visant à favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap existent au Japon depuis plusieurs décennies, le cadre juridique et administratif de ces mesures a connu d’importants changements dans les années 2000. On peut identifier deux grandes orientations à l’intérieur de ces dispositifs. D’une part, il s’agit de développer la formation professionnelle des personnes en situation de handicap afin de les amener à acquérir les compétences correspondant aux besoins des entreprises. D’autre part, il s’agit d’inciter les entreprises à s’adapter, à proposer des environnements de travail aménagés pour pallier les difficultés spécifiques des travailleurs handicapées. La présente recherche vise à explorer comment cohabitent ces deux logiques, en théorie et en pratique. Dans cette présentation, on dressera un historique des politiques de promotion de l’emploi des personnes handicapées (en accordant une importance particulière à la définition donnée à ce terme). Puis on présentera les résultats d’une première enquête de terrain menée sur ce sujet en mai 2018, avec le soutien financier de la Japan Foundation, combinant visites de sites de formation professionnelle et d’accompagnement à l’emploi et interviews de travailleurs handicapés. On s’interrogera en particulier sur l’influence du contexte démographique actuel (entrainant un déficit de main d’œuvre) sur l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap.

Lire la suite

Moderne ou modan ? Les ambiguïtés de la garçonne japonaise

Conférence - Jeudi 7 mars 2019 - 11:00Conférence de Sandra Schaal, de l'Université de Strasbourg, dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Histoire du Japon moderne et contemporaine : permanences et ruptures », le 7 mars 2019. La garçonne japonaise (modan gâru) constitua une figure incontournable de l’entre-deux-guerres japonais, et plus particulièrement des années folles (ou modan) qui coururent du milieu des années 1920 aux années 1930. Souvent posée en antithèse du parangon de la vertu moderne de la « bonne épouse et mère avisée » (ryôsai kenbo) prôné par les élites dirigeantes, elle fut assurément, comme le soutient l’historien Minami Hiroshi, le symbole d’un choc des cultures et des valeurs lié à l’avènement d’un modernisme japonais fortement influencé par l’américanisme dans ce qui incarna sa face la plus éclatante : les mœurs .À ce titre, elle fut iconographiquement omniprésente, mais elle fut aussi beaucoup décrite, commentée, disséquée, et surtout critiquée par ses contemporains qui voyaient son apparence occidentalisée, ses cheveux coupés court et sa liberté de mœurs affichée d’un œil plutôt réprobateur.Toutefois, nos recherches sur ses représentations les plus omniprésentes dans les champs discursifs (textes critiques et essais de journalistes ainsi que de commentateurs sociaux, articles de la presse quotidienne, caricatures de mœurs) montrent qu’elle-même et ses descriptions ne furent pas dénuées d’ambiguïtés, reflétant les ambivalences d’une société japonaise moderne complexe, fuyante et traversée de contradictions.

Lire la suite

Aide sociale et organisations religieuses : Le cas de Kamagasaki (Osaka, Japon)

Conférence - Jeudi 28 février 2019 - 11:00Conférence de Mary PICONE (CRJ-EHESS) dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Société et culture du Japon contemporain », le 28 février 2019.Les recherches sur l'aide sociale dans le Japon contemporain -en particulier celles en langues occidentales- ne tiennent pas compte de l'activité de nombreuses organisations religieuses œuvrant pourtant dans les mêmes quartiers. Il faut considérer que l'entrelacement de structures gouvernementales et d'associations laïques est très complexe et que la catégorie d''aide religieuse' est parfois difficile à cerner. Il faut se souvenir, par ailleurs, que même le taux de pauvreté nationale a été occulté pendant longtemps: ce n'est qu'en 2009 que le gouvernement japonais a rendu publics les chiffres des enquêtes sur la question.A partir de terrains menés entre 2004 et 2011 à Kamagasaki (Airin), un taudis urbain formé à Osaka dès la fin du XIXème siècle, Mary Picone trace des portraits de fondateurs de petites associations d'aide locale. Qu'est-ce que ces groupes religieux : Bouddhistes, Chrétiens ou divers nouveau mouvements religieux peuvent-ils apporter aux personnes les plus démunies? Bien que l'aide qu'on leur apporte soit matérielle certains assistés recherchent également un réconfort spirituel, à l'époque des 'morts solitaires' ils espèrent surtout qu'elle prenne la forme de rites funéraires et d'une commémoration posthume.Plutôt que tenter de réaliser encore une analyse sociologique classique traçant une hiérarchie de structures elle a posé la question -ignorée dans les études contemporaines - du sens que ces associations religieuses ou ces prêtres donnaient à la question 'pourquoi est-on pauvre?'

Lire la suite

EHESS
CNRS
UMR 8173 Chine Corée Japon

flux rss  Actualités

Buddhism and Violence in Medieval Japan : The Ideological Context

Conférence - Jeudi 4 avril 2019 - 11:00Conférence de Mikael Adolphson, Professeur à l’Université de Cambridge, dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Histoire du Japon moderne et contempo (...)

Lire la suite

Male Family Caregiver’s Well-being: Balancing Work and Elderly Care in contemporary Japan

Conférence - Jeudi 28 mars 2019 - 11:00Conférence de Hiroko UMEGAKI (Sciences Po) dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Société et culture du Japon contemporain », le 28 mars 2019.(En an (...)

Lire la suite

Des Japonais « plus rusés que jamais » : La Corée face à la menace japonaise, 1530-1590

Conférence - Jeudi 21 mars 2019 - 11:00Conférence de Guillaume Carré (CRJ/CCJ-EHESS) dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Histoire du Japon moderne et contemporaine : permanences et rup (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRJ-EHESS
54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 51
crj@ehess.fr