Actualités

Japan’s Modern Castles: Reclaiming the Past and Proclaiming the Future

Conférence - Mercredi 13 juin 2018 - 11:00Le Centre de recherches sur le Japon accueillera Ran Zwigenberg, Professeur à l’Université de Pennsylvania State, pour une conférence exceptionnelle intitulée « Japan’s Modern Castles: Reclaiming the Past and Proclaiming the Future », avec la participation de Caroline Bodolec (CECMC-CCJ), discutante, le 13 juin 2018.Ran Zwigenberg est l'auteur de l'ouvrage Hiroshima: The Origins of Global Memory Culture (Cambridge University Press, 2014).Both home and abroad, Japan’s castles serve as prominent symbols of local, regional, and national identity. Castles occupy the center of most major Japanese cities and are universally recognizable as sites of heritage and as a link to the nation’s past. The current prominence of castles obscures their troubled modern history. After the restoration of 1868, castles, no longer of immediate military significance, became symbols of authority, on one hand, and of vaunted tradition on the other.  Castles were major sites of exhibitions, where they were often contrasted with Japan’s achievements in acquiring modern technology, serving as potent illustrations of Wakon-yōsai (Japanese spirit and Western technology). As the specific role castles played changed over time, they became sites of fierce contention. Particularly, castles were a major factor in the militarization of Japanese society before the Second World War and, after 1945, were important tools for demilitarizing Japan both physically and symbolically to turn it into a “nation of peace and culture.” This talk examines Japan’s castles from the late nineteenth century to the present to reconsider narratives of continuity and change in modern Japan; examining the changing role of castles in Japan’s troubled politics of history. 

Lire la suite

Minakai: An Ōmi Merchant’s Emporium at the Nexus of Imperial Asia and Immigrant America

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 07 juin 2018 - 11:00Conférence de UCHIDA Jun, Professeure à l’Université de Stanford, professeure invitée à l'EHESS en juin 2018, dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon, le 7 juin 2018 (séance extraordinaire).The province of Ōmi (present-day Shiga prefecture) is historically known for its itinerant peddlers, the so-called Ōmi shōnin. Frequently compared to overseas Chinese and European Jews for their commercial prowess, merchants from Ōmi engaged in wholesale activities around early modern Japan, from Ezo (Hokkaidō) in the north to Kyūshū in the south. While they are almost a fixture in local and popular histories, Ōmi shōnin remain virtually unknown outside Japan. In this talk, I will offer an overview of their history, from their humble origins as peddlers to the peak of their activities in the Tokugawa period, when they circulated goods and commodities of various provinces to forge a trading diaspora across the early modern archipelago.

Lire la suite

Endô Shûsaku reads Frantz Fanon: Deimperialization Meets Decolonization

Conférence - Jeudi 17 mai 2018 - 11:00Conférence de Christopher L. HILL, Professeur à l'Université de Michigan, dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon, le 17 mai 2018.AbstractThe Japanese novelist Endô Shûsaku and the Martiniquan anticolonial theorist and activist Frantz Fanon each studied in Lyon in the early 1950s. Endô's stories and essays from the time show that he was reading the then-obscure Fanon closely. While it is unclear how Endô encountered Fanon, the use he made of Fanon's work shows them examining the collapse of empires from asymmetrical positions, with Fanon writing about the struggle against European colonialism and Endô about the de-imperialization of Japan by countries struggling to maintain control of their own imperium. The encounter between Endô and Fanon illustrates not only unexamined connections in the history of imperialism but also the possibility of creating new transnational histories that deepen our understanding of a heterogeneous, polycentric world.  

Lire la suite

Globe-Trotting and Nation-Building: A Sino-Japanese War Correspondent’s View, 1894-95

Conférence - Jeudi 03 mai 2018 - 12:00Catherine L. Phipps, Professeur à l’Université de Memphis, professeur invitée à l’EHESS au mois de mai 2018, donnera une conférence dans le cadre du séminaire collectif du Centre Japon le 3 mai 2018.Catherine L. Phipps est notamment l’auteur de l’ouvrage « Empires on the Waterfront: Japan’s Ports and Power, 1858-1899 » (Harvard University Asia Center, 2015).AbstractKawata Masazō lived an extraordinary life as an adventurer, a war correspondent, and perhaps a government spy in the late-nineteenth century. Kawata was able to move across the Pacific world—from Moji to the Ogasawara Islands, from the Arctic to the Americas, and from Korea to China to Siberia—with ease, finding employment as needed, meeting famous individuals, interviewing generals, fighting in and reporting on wars, and tapping into significant global events and phenomena. Through reports of his experiences, I examine two things. First, what Kawata’s globe-trotting can tell us about spatial, social, and economic mobility within two decades of the Meiji Restoration. Second, how Kawata understood his Japanese national identity in direct relation to the people and places he encountered. Further, since he believed in a progressive world order and supported revolutionary ideals and action to launch more democratic, modern societies, Kawata’s unusual life exposes the complexities of this formative era of globalization, nationalism, and imperialism.

Lire la suite

La discrimination à l’encontre des burakumin dans le Japon contemporain

Conférence - Jeudi 05 avril 2018 - 11:00Conférence de Caroline Taïeb (EHESS) dans le cadre du séminaire collectif du Centre de recherches sur le Japon, le 5 avril 2018.Depuis les années 1980, aucune recherche en français n’a été faite sur la discrimination à l’encontre des burakumin qui perdure aujourd’hui encore au sein de la société japonaise. Toutefois, même si elle reste relativement méconnue, plusieurs sociologues français y font référence dans leurs travaux. Car, bien que cette discrimination puise son origine dans l’histoire du Japon, les mécanismes d’exclusion et de ségrégation qu’elle mobilise sont semblables à ceux existant vis-à-vis d’autres groupes minoritaires.À travers les résultats d’une enquête quantitative et de deux enquêtes qualitatives menées auprès des non-burakumin et des burakumin au Japon entre 2012-2014 et 2015-2017, nous expliquerons les raisons qui conduisent la discrimination à se maintenir. C’est pourquoi, cette intervention s’articulera autour de deux thèmes : la discrimination dans le mariage, qui reste l’une des expressions les plus tenaces de ce rejet de l’autre malgré les mesures mises en place par le gouvernement japonais. Puis dans un second temps, nous verrons quelles sont les représentations des non-burakumin à l’encontre des burakumin qui contribuent à renforcer les frontières entre les deux groupes. Ainsi, cela nous permettra de comprendre comment l’évitement des buraku et de ses habitants se perpétue de façon insidieuse malgré l’abolition, depuis plus de 150 ans, d’un système statutaire mis en place durant l’époque d’Edo (1600-1868).  

Lire la suite

Les vassaux de la ville de Hagi

Conférence - Jeudi 01 mars 2018 - 11:00Morishita Tôru, Professeur à l'Université de Yamaguchi, donnera une conférence dans le cadre du sémainire collectif du Centre de recherches sur le Japon le 1er mars 2018. Cette conférence aura lieu en japonais avec traduction.M. Morishita est un spécialiste de l'histoire sociale du Japon des Tokugawa, et l'un des auteurs du dossier "Mibun". Penser les statuts sociaux du Japon prémoderne d'un numéro récent de la revue Histoire, Economie & Société.Les cités castrales (jôkamachi), qui constituaient l’armature urbaine du Japon de l’époque d’Edo, furent conçues pour rassembler les vassaux au pied du château de leur seigneur. Une grande partie de la superficie de la ville de Hagi, dont le site avait été d’ailleurs choisi pour des motifs militaires, était donc occupée par des demeures de guerriers, même si dès l’origine, tous ne purent pas être dotés de terrain par leur seigneur. La cité de Hagi reflétait donc dans son espace même, l’organisation vassalique de la maison seigneuriale des Môri et ses évolutions. Nous montrerons que tout en reprenant la structure générale des cités castrales, cette ville recelait aussi quelques particularités, comme la possibilité pour les guerriers de vendre leurs terrains, et que l’analyse des modes d’habitat nous en apprend aussi beaucoup sur les changements qui affectèrent la condition guerrière. 

Lire la suite

La socialisation à l'amour et à la sexualité chez les écoliers japonais

Conférence - Jeudi 15 février 2018 - 11:00Conférence d'Aline Henninger (INALCO/CEJ) dans le cadre du séminaire collectif du Centre de recherches sur le Japon, le 15 février 2018.Malgré les travaux récents de différents sociologues japonais ou les études nationales de l’Association japonaises pour la recherche sur l’éducation sexuelle (JASE) les enquêtes qualitatives sur la socialisation à la sexualité des jeunes enfants et préadolescents demeurent rares. Les protocoles d’enquêtes utilisés lors de mon travail de doctorat portant sur la socialisation de genre à l’école élémentaire au Japon apportent plusieurs données actualisées sur ce sujet précis. Lors d’un travail de terrain de 5 mois dans quatre écoles (d’octobre 2013 à juin 2014), j’ai préféré considérer l’observation participante comme réellement participante, comme la pratiquent et la conseillent notamment les anthropologues anglo-saxons spécialistes de l’enfance. De ce fait, lors des entretiens et lors du terrain, les écoliers ont évoqué eux-mêmes les moments où ils sont confrontés pour la première fois à l’amour et à la sexualité.L’objectif de cette présentation est de comprendre comment les représentations genrées, androcentrées et hétéronormées se produisent, et par quels processus les enfants les intériorisent. Autrement dit, comment les écoliers japonais se représentent et vivent la sexualité (comprise au sens large, de l’affectivité à l’amour, et de l’éducation sexuelle à la sexualité génitale) ? Pourquoi la sexualité constitue un enjeu pour les écoliers japonais ? Comment le marquage précoce des normes consacre l’hétérosexualité comme un régime de genre obligatoire ? Quel est le rôle des groupes de pairs lors de la socialisation à l’amour et à la sexualité ?Je montrerai dans quelle mesure le rôle des pairs et des médias sont déterminants pour cette socialisation. D’une part, toute tentative de transgression des normes touchant à la sexualité est fortement critiquée par les enfants, qui s’érigent comme les gardiens de l’ordre moral. Cette participation active des enfants dans l’imposition de l’unique hétérosexualité est d’autant plus remarquable que ces derniers déconstruisent sans cesse et rejettent également les normes de genre dans les autres domaines de la socialisation de genre. D’autre part, les représentations de la sexualité sont tributaires de celles de l’homosexualité, notamment masculine. Les images et les représentations caricaturales des personnes queer à la télévision influencent énormément les représentations de l’homosexualité chez les écoliers, qui en viennent à associer une apparence féminine à une virilité défaillante, alors synonyme d’homosexualité masculine, repoussoir ultime des représentations d’une (hétéro)sexualité « normale ».

Lire la suite

EHESS
CNRS
UMR 8173 Chine Corée Japon

flux rss  Actualités

Résistances, conflits et réconciliations

Colloque - Jeudi 13 décembre 2018 - 13:30La Société Française des Etudes Japonaises (SFEJ) organise cette année son colloque bisannuel sur le thème « Résistances, conflits et réconciliations 抵抗 × (...)

Lire la suite

Throw out your books, go into the streets!: The Legacies of Japan’s 1968

Conférence - Mercredi 03 octobre 2018 - 11:00Le Centre de recherches sur le Japon accueillera le 3 octobre 2018, Chelsea Szendi Schieder, Professeure à l'Université Aoyama Gakuin, pour une confére (...)

Lire la suite

EnviroTech Histories of Modern East Asia

Journée(s) d'étude - Jeudi 14 juin 2018 - 09:30Workshop international organisé par Aleksandra Kobiljski (CRJ-CCJ/EHESS) et Delphine Spicq (CECMC-CCJ/EHESS) en collaboration avec Sara Pritchard (Co (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRJ-EHESS
54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 51

Bibliothèque
105 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 53 10 54 07