Membres | Doctorants

Nan Liu

Silhouette
Doctorant

Formation doctorale

Sujet de thèse

"Perspective comparatiste : jing, une notion cosmologique de l'espace dans la tradition chinoise"

Directeur de thèse : Augustin Berque

Résumé

Jing, terme connu davantage en chine pour son implication dans le noyau de la poésie classique chinoise en désignant l'espace poétique où se manifeste le paysage, montagne-eau (shanshui) pour ainsi dire, et même surtout, l'espace où la pulsation du corps cosmique et la vibration du cœur humain son en résonance (comme ce que montre l'inscription idéogrammatique de jing : entre la terre et l'homme, la sonorité). mais la notion de jing touche plus qu'une question esthétique, à l'égard de sa formation étymologique et de son évolution sémantique, le jing est susceptible de se rapporter à la conception cosmologique du monde appuyant sur l'appréhension originelle du dao de l'univers. donc, ce projet vise à étudier le système cosmologique dans la tradition chinoise qui conduit le déploiement du monde humain quant à sa matérialité et sa spiritualité, à travers le jing qui est une notion cosmologique de l'espace dans ses trois dimensions importantes : musicale, géographique et poétique. le projet que nous envisageons se place dans une perspective comparatiste, c'est-à-dire la mise en point contact avec les notions, les concepts et les éléments rapprochés dans la pensée occidentale pour approfondir les réflexions sur le fondement de la culture chinoise. sans la comparaison, on n'aurait pas su parler de la 'spécificité' chinoise dans la façon de la problématiser. par là, deux contextes : chine et occident; donc deux sortes d'orientations : l'un est l'orientation de la trame conduisant la recherche de l'origine et les différentes sources de la conception cosmologique à travers l'étude de la notion jing dans la tradition chinoise; l'autre est l'orientation de la chaîne à savoir la conception cosmologique de l'espace comparée.

 

 

 

 

 

 

EHESS
CNRS
UMR 8173 Chine Corée Japon

flux rss  Actualités

Confucianism in Modern Japan

Conference - Jeudi 18 mai 2017 - 11:00Conférence de Takahiro NAKAJIMA, Professeur à l’Université de Tôkyô, professeur invité à l'EHESS en mai 2017, dans le cadre du séminaire collectif du Centre de recherches sur le Japon.In the process of modernization in Japan, Confucianism played an important role to educate modern intellectuals. Mishima Chūshū was a founder of Nishōgakusha, in which Confucianism mainly based upon modern Yōmeigaku as well as modern law influenced by French law were taught. It was not an institute of traditional Confucian education, but a modern institute for modern scholarship. Natsume Sōseki who was one of the alumni of Nishōgakusha and became the first national novelist in modern Japan was deeply influenced by Mishima and his teaching of Confucianism. Nakae Chōmin who was a representative Yōmeigaku scholar and a translator of Jean-Jacques Rousseau was also impacted by Mishima. By focusing on the influence to students such as Sōseki and Chōmin, I would like to figure out the overlook of Confucian Education at Nishōgakusha and put it in a wider context of Meiji Education. Then I turn to think of philosophy of Mishima himself, especially focusing on his “doctrine of the unification of moral righteousness and profit” 義利合一論, which supported Japanese capitalism from the ideological point of view in tandem with Shibusawa Eiichi. As a conclusion, I would like to sketch one aspect of Confucian education in Modern Japan not as a simple reactionary conservatism, but as a modern device of Japanese modernity.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CRJ-EHESS 

54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 20 09

105 boulevard Raspail 75006 Paris 
Tél. : +33 (0)1 53 10 54 07